Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2011

En tricotant la Terra de Jared Flood, j’ai appris qu’il y a plus d’une façon de faire des SSK. Pour les tricoteurs/euses qui ne tricotent pas en anglais, l’abréviation SSK signifient « slip-slip-knit » ou « glisse-glisse-tricote » (GGT). Cela donne une diminution inclinée vers la gauche. Voici les deux méthodes que je connais pour faire un SSK/GGT.

While knitting Jared Flood’s Terra, I learned that there’s more than one way to do a SSK. Here are the two methods I know.

Méthode #1 (que je vais appeler la méthode classique): Glisser la première maille de l’aiguille gauche à l’aiguille droite comme pour la tricoter à l’endroit. Puis faire pareil pour la deuxième maille de l’aiguille gauche. Remettre les deux mailles sur l’aiguille gauche et les tricoter ensemble dans le brin arrière des deux mailles. Voici le résultat:

Method #1 (which I’ll call the classic method): Slip the first stitch from the left need to the right as if to knit it. Then do the same for the second stitch on the left needle. Place both stitches back on the first needle and knit them together through the back loops. Here’s the result:

Méthode #2 (la méthode de Jared Flood): Glisser la première maille de l’aiguille gauche à l’aiguille droite comme pour la tricoter à l’endroit. Puis replacer cette maille sur l’aiguille gauche. Tricoter les deux mailles ensemble dans le brin arrière des deux mailles. Voici le résultat:

Method #2 (Jared Flood’s method): Slip the first stitch from the left needle to the right as if to knit it. Replace this stitch on the left needle. Knit the two stitches of the left needle together through the back loops. Here’s the result.

Ma conclusion: je ne vois pas trop la différence dans le rendu des deux méthodes, vu que la première maille (celle qui penche à gauche) couvre la deuxième maille en dessous. Alors, tous les SSK/GGTs ne sont pas faits pareils, mais ils se ressemblent!

My conclusion: I don’t really see the difference in the results given by these two methods, since the first stitch (the one that leans to the left) hides the second stitch. So, not all SSKs are made the same way, but they all look alike!

Méthode Jared Flood à gauche et Méthode classique à droite / Jared Flood's method on the left and the classic method on the right

Publicités

Read Full Post »

Je ne vais pas vous tenir en haleine. Voici la Terra pour ma mère terminée, fils rentrés et bloquée!

I’m not going to keep you in suspense any longer. Here’s my mother’s Terra finished, with no hanging threads and fully blocked!

Terra de Jared Flood dans de la Regia Hand-dye effect, couleur #08852, aig. 3.5mm (US4)

Large de 177cm et long de 96cm, ma mère aura de quoi bien s’emmitoufler pendant les frais soirées d’hiver au Texas. (Ce châle a pratiquement pris tout le lit lors du blocage!)

With a wingspan of 177cm and a length of 96cm, my mom will be able to wrap herself up well during the cool winter evenings in Texas. (The shawl nearly took up the whole bed when I blocked it!)

Maintenant que c’est terminé, j’ai une petite envie de m’en faire un aussi — mais je choisirai une laine bien plus grosse, c’est sûr!!

Now that it’s finished, I kinda feel like making one for myself — but I’ll choose a much larger yarn, that’s for sure!!

Read Full Post »

Fleet Foxes

Si je vous écris au sujet de ce groupe phénoménal aujourd’hui, c’est grâce à Mr. B (mon conjoint) qui me les a fait découvrir. Comme quoi on peut ignorer plein de choses qui se passent dans son propre pays!

If I’m writing about this phenomenal group today, it’s thanks to Mr. B (my companion) who introduced me to them. It just goes to show how little one sometimes knows about what’s going on in one’s own country!

On a eu la chance de voir les Fleet Foxes, un groupe originaire de Seattle (Oregon), mardi soir au Fri-Son de Fribourg (Suisse), une petite salle aux allures « alternatives » qui, pour l’événement, était rempli de gens plutôt jeunes, plutôt barbus, portant plutôt des chemises à carreaux voire des tenus carrément hippie. Bref, une ambiance en parfait accord avec l’univers du groupe.

We had the chance to see the Fleet Foxes, a group from Seattle, last Tuesday night at the Fri-Son in Fribourg (Switzerland), a small « alternative »-style venue which, for this event, was filled with rather young and bearded people, a majority of which were sporting a lumberjack or entirely hippie look. In short, the ambiance was in perfect harmony with the nature of the group.

En première partie, on a découvert Vertiver qui nous a vite mis dans le bain — de jolies mélodies, un son très folk. C’était vraiment pas mal comme début de la soirée.

For the opening act, we discovered the group Vertiver, and they quickly set the mood — beautiful melodies, a true folk sound. Quite a good way to start the evening.

Mais ce qu’on attendait vraiment, c’était les Fleet Foxes. Mr. B avait déjà eu le plaisir de les voir live à Paris, mais pour moi c’était une première, et je n’ai pas été déçu. Un chanteur avec une voix aussi clair que l’eau d’un ruisseau de montagne, des harmonies qui semblaient sortir de la nuit des temps, et des mélodies si naturelles qu’on dirait qu’elles sont puisées dans l’âme même de la terre… C’est une musique qui fait penser aux nuits étoilées, aux feux de camp, aux feuilles mortes, aux flocons de neige …

But what we were really waiting for were the Fleet Foxes. Mr. B had already had the pleasure of seeing them live in Paris, but it was a first for me, and I wasn’t disappointed. A singer with a voice as clear as a mountain stream, harmonies that seemed to rise out of the mists of time, and melodies so natural they seemed to have come right out of the soul of the earth itself… A music that brings forth images of starry nights, campfires, falling autumn leaves, and soft winter snowflakes…

Voici une vidéo pour vous donner un petit aperçu de cette perfection. Here’s a video to give you a glimpse of this perfection.

Read Full Post »

Lorsqu’on est tricoteur/se, on entend souvent les autres nous dire « Mais qu’est-ce que vous êtes patiente! » En général, je suis quelqu’un de patient. J’aime prendre mon temps. Mais avec ce projet,  j’ai vraiment mis ma patience à l’épreuve.

When you’re a knitter, you get used to hearing people say, « My, how patient you are! » I’m a pretty patient person, in general. I like taking my time. But this project really tried my patience.

Tout a commencé par un petit sentiment de culpabilité mais également une envie de faire plaisir. Le Noël dernier, j’ai offert un châle à la mère de mon conjoint — un beau geste en soi mais qui m’a mis en porte-à-faux auprès de ma propre mère car je ne lui avais pas encore tricoté de cadeau. Elle ne me l’avait pas fait remarquer mais me sentant quand même mal à l’aise avec la situation, j’ai pris la résolution de lui faire un châle cette année.

It all began with a small feeling of guilt but also with the desire to please. Last Christmas, I made a shawl for my boyfriend’s mother, which was a nice gesture in itself but which put me a bit at outs with my own mother since I hadn’t yet knitted her anything. Although she didn’t say a word about it, I still felt rather badly about the whole thing, so I resolved to make a shawl for her this year.

J’ai donc profité de sa visite en septembre pour commencer le projet. Après quelques recherches sur Ravelry, elle a jeté son dévolu sur Terra de Jared Flood. On a tout de suite rendu une petite visite au magasin de laine du coin (Au Vieux Rouet), où ma mère a choisi de la Regia Die Sockenwolle, « Hand-dye Effect ». Ce n’était que lorsqu’on était rentré que je me suis rendue compte à quel point cette laine était fine, pas du tout le type de laine préconisée pour le modèle: il allait falloir faire des modifications.

My mother’s visit in September provided the perfect moment to start the project. After searching a bit on Ravelry, she set her sights on Jared Flood’s ‘Terra’. We immediately made a trip to the local yarn store (Au Vieux Rouet), where my mother chose Regia Die Sockenwolle, « Hand-dye Effect » yarn. It wasn’t until we were back home that I realized how thin the yarn was. It wasn’t at all the size of yarn suggested for the pattern: I was going to have to make some modifications.

Et me voilà partie pour essayer de doubler le modèle. Au début, ce n’était pas très compliqué: monter 2 fois le nombre de mailles, faire 2 fois le nombre de rangs… Mais les rangs du motif en point mousse ont bientôt commencé à m’exaspérer, surtout à la fin lorsque j’arrivais à plus de 400 mailles par rang.

So, I set off trying to double the pattern. At first, it wasn’t very difficult: cast on twice the number of stitches, knit twice the number of rows… but the rows of the garter stitch pattern soon became exasperating, especially towards the end when I got to more than 400 stitches per row.

J’étais soulagée d’arriver au motif en dentelle, mais le répit fût bref. Si je suivais le modèle, avec seulement trois répétitions du motif, je n’aurais que quelques petits cm de dentelle pour plusieurs cm de point mousse — cela aurait fait tout riquiqui. Me voilà donc lancé dans les calculs pour voir combien de répétitions il allait falloir pour arriver à une longueur de dentelle convenable et surtout un nombre de mailles qui correspondrait au motif de la bordure.

I was relieved to finally arrive at the lace part, but the relief didn’t last long. If I were to follow the pattern, with only three repetitions of the lace motif, I would only have had a few centimeters of lace for several centimeters of the garter stitch pattern — the balance would be thrown off. So, I took out my calculator and started doing the math to see how many repetitions I would have to do to get a lace section that would be long enough to look nice and, more importantly, a number of stitches that would fit the final lace border pattern.

Après maints calculs, je suis arrivée au nombre de 9 répétitions! J’ai donc pris mon courage en main. J’ai fini les premières répétitions avec intérêt, mais lorsque je suis arrivée au point où chaque rang me prenait au moins une vingtaine de minutes, je commençais à perdre patience. Il fallait que ce projet se termine!! Je me suis replongée dans mes calculs… et j’ai trouvé une porte de sortie! Je pouvais raccourcir en m’arrêtant en milieu de la répétition 6. Ce n’était pas la solution parfaite, mais je ne voyais pas d’autre issu. Ma grande patience avait cédé.

After hours of calculating and re-calculating, I came up with a total of 9 repetitions! So, I gathered up my courage and carried on. I finished the first repetitions with relative ease, but when I got to the point where each row was taking me over 20 minutes, I began to lose patience. When would this project be over? I dove back into my calculations and found a way out! I could stop a bit earlier by ending in the middle of the sixth repetition. It wasn’t a perfect solution, but I didn’t see any other way out. I’d run out of patience.

Une fois la décision prise, j’ai fini assez rapidement. Il ne restait que la dernière étape: rabattre les mailles. Suivant les conseils du modèle, j’ai utilisé la méthode couture d’Elizabeth Zimmermann, une nouveauté pour moi et une véritable dernière épreuve pour ma patience car cela m’a pris plusieurs heures! Mais j’ai persévéré! J’ai rabattu la dernière maille ce matin.

Now that my decision was made, I finished rather quickly. All that was left was the last step: binding off. I did what the pattern suggested and used Elizabeth Zimmermann’s sewn bind off. I had never used the method before and it turned out to be a final test for my patience, because it ended up taking me several hours. But I persevered! I bound off the last stitch this morning.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette méthode d’Elizabeth Zimmermann, voici un petit tuto.

For those of you who aren’t familiar with Elizabeth Zimmermann’s sewn bind off, here’s a short tutorial.

Etape 1: Prendre une longueur de laine égale à 3 fois la longueur de la bordure à rabattre et la faire passer à travers le chas d’une aiguille à laine.

Step 1: Cut off a length of yarn that is 3 times the length of the edge you want to bind off and thread it onto a yarn needle.

Etape 2: Passer l'aiguille dans les 2 premières mailles de l'aiguille de gauche comme si vous vouliez les tricoter ensemble à l'envers.

Step 2: Insert the needle through the first two stiches on your left needle as if to purl 2 together.

Etape 3: Repasser l'aiguille dans la première maille comme si vous vouliez la tricoter à l'endroit. Cette première maille est ainsi rabattue.

Step 3: Insert the needle back through the first stitch as if to knit and then slip this stitch off.

Résultat: un bord net et plus élastique.

The result is a clean and more elastic edge.

Maintenant, c’est vous qui allez devoir faire preuve de patience, si vous voulez voir le résultat final de ce Terra, car je dois encore la bloquer! RDV d’ici quelques jours…

Now, you’re the one who is going to have to be patient, if you want to see how my Terra comes out, that is, because it still needs to be blocked. So, I’ll see you back here in a couple of days for the final result!

Read Full Post »

Begin at the beginning and go on till you come to the end: then stop.

Commencer au commencement et continuer jusqu’à la fin: puis arrêter.

– Lewis Carroll, Alice in Wonderland / Alice aux pays des merveilles

Je vous souhaite la bienvenue à cette aventure culturelle, linguistique, littéraire et tricotesque!

I bid you welcome on this cultural, linguistic, literary and knitting-ful adventure!

Read Full Post »